Achat seconde résidence: ce que vous devez savoir

Qu’il s’agisse de réaliser un investissement sur le long terme, d’investir pour alléger vos impôts ou d’acquérir un pied à terre où vous ressourcer toute l’année, réaliser un achat seconde résidence en France ou à l’étranger s’avère être une excellente idée. Les français ont bien compris l’intérêt de ce type d’acquisition et 10% des investisseurs achètent leur seconde résidence en Espagne. Mais peu importe le lieu où vous souhaitez acheter, les règles de financement de votre projet restent les mêmes.

Investir dans une seconde résidence sur le territoire espagnol

Destination touristique préférée des français, l’Espagne est devenue depuis quelques années le pays idéal pour investir dans une seconde résidence. Et pour cause : ensoleillement toute l’année, plages de sable fin, culture andalouse, tapas et paella … Mais ça n’est pas tout ! En effet, quelle que soit votre situation de famille, que vous souhaitiez investir dans du neuf ou de l’ancien, vous pourrez le faire en toute sécurité. Par ailleurs, les prix au m2 des biens immobiliers y sont en général 35% moins élevés qu’en France. Enfin les prêts immobiliers sont accordés sur les mêmes critères et de la même façon qu’en France et un avocat vous assiste tout au long de la procédure de l’accord du prêt à la banque jusqu’à la signature de l’acte.

Le financement de votre seconde résidence

Avant de vous lancer dans l’acquisition d’une seconde résidence, commencez par en mesurer l’impact sur votre budget à long terme. Si vous avez besoin d’un emprunt pour financer votre achat, il vous faudra prendre en compte les entrées et sorties d’argent de votre foyer et calculer votre taux d’endettement. S’il est bon, votre banque pourra vous accorder un prêt mais l’idéal reste de faire appel à un courtier qui vous obtiendra les conditions les plus avantageuses. Peu importe le pays où vous souhaitez investir, les conditions d’obtention de crédit restent les mêmes pour toute l’union européenne. Votre proposition de crédit obtenue, n’oubliez pas avant la signature de vérifier que le prêt obtenu est avantageux (comme le prêt conventionné par exemple) et que les mensualités de remboursement ne pèseront pas trop lourd sur votre budget.

Article Précédent

2017 devrait être une très bonne année pour le diagnostic immobilier

Article Suivant

Le marché de l’immobilier de luxe s’envole à Paris

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *