Quelles méthodes pour une détection de fuite d’eau non-destructive ?

Les professionnels de la recherche de fuite d’eau disposent aujourd’hui de nombreuses méthodes. Ces techniques complexes, souvent complémentaires, ont l’avantage d’être non-destructives pour les sols, murs, plafonds, piscine… Voici un éventail des différentes méthodes qui peuvent être utilisées.

La thermographie

À l’aide d’une caméra thermique, l’expert va détecter les différences de température, notamment les pertes de chaleur. Grâce à ces indices, il va ainsi pouvoir localiser avec précision les infiltrations d’eau. Ce procédé est surtout utilisé pour les canalisations, les radiateurs et les planchers chauffants.

L’écoute des canalisations

Quand les conduites d’eau ne sont pas visibles, des appareils permettent la détection acoustique des fuites d’eau. L’amplitude du bruit de la fuite va alors augmenter au fur et à mesure que le technicien s’en rapproche. Lorsqu’il se trouvera à l’endroit précis de la fuite, l’amplitude du bruit sera à son maximum.

La caméra endoscopique

Pour les canalisations difficiles d’accès, notamment en extérieur, on utilise souvent des caméras endoscopiques pour la recherche de fuite d’eau. Ces outils infrarouges en haute définition, sont parfois munis de tête GPS, et permettent de localiser précisément l’anomalie qui sera alors visible sur leur écran.

La fluorescéine

La fluorescéine est un colorant non-toxique, qui ne présente aucun danger pour l’environnement. Au contact de l’air, ce traceur va colorer l’eau d’une couleur jaune-vert fluo. Associé au matériel adéquat, il va permettre de détecter les fuites, aussi infimes soient-elles. Si l’on suspecte différentes fuites sur un même site, alors l’utilisation de la Rhodamine B liquide est envisageable. Ce colorant rougeâtre à fort pouvoir colorant sera idéal pour discerner les différentes fuites.

Le gaz traceur

Composé d’azote et d’hydrogène, le gaz traceur est inodore, incolore et non-toxique. Souvent utilisé pour les réseaux souterrains, il va être injecté dans la canalisation et mis sous pression. En cas de fuite, le gaz va s’échapper à la surface du sol. Les techniciens vont alors pouvoir localiser le point de sortie du gaz grâce à un appareillage spécifique. La fuite se situera au niveau de ce point de sortie.

Avec tous les moyens dont on dispose aujourd’hui pour détecter les fuites et les infiltrations d’eau, il serait dommage de se priver des services de professionnels. D’autant plus que les diagnostics sont habituellement pris en charge par votre assurance dans le cadre de dégâts des eaux. Ce genre de sinistre, en plus de détériorer les lieux jusqu’à les rendre inhabitables peut avoir de graves conséquences sur la santé. En effet, une très forte humidité est souvent responsable du développement de bactéries ainsi que de problèmes articulaires et respiratoires pour les habitants.
Alors n’attendez plus pour faire appel à des professionnels !

Article Précédent

Afficher sa déclaration de travaux, comment faire ?

Article Suivant

Miami : l'immobilier a la cote !

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *