L’industrie du condominium à Montréal a encore de très belles années devant elle

Un condominium, ou condo en Amérique du Nord, est une forme de bien immobilier dans lequel une partie déterminée du bien est gérée indépendamment, tandis que l’utilisation et l’accès aux installations communes comme les couloirs, le système de chauffage, les ascenseurs et les espaces extérieurs sont contrôlés par l’association des propriétaires, c’est-à-dire l’ensemble des résidents.

Durant les années 1980 et 1990, les condos étaient principalement associés à de grandes villes américaines comme Seattle et New York. Cependant, au milieu de la décennie 2000, la ville de Montréal est devenue officiellement la capitale mondiale des condominiums.

Le rythme fiévreux de la construction de condos dans cette ville alimente les craintes que le marché de la copropriété soit dangereusement proche de la surchauffe. De fait, les regroupements municipaux craignent que l’offre ne soit beaucoup plus élevée que la demande.

La poussée de la construction de copropriétés a aidé la construction globale qui démarre en hausse de 14% le mois dernier à un taux annuel désaisonnalisé de 244 900 logements, le plus élevé depuis Septembre 2007. Ce soudain engouement pour les condos montréalais, qui a débuté vers 2005, s’explique par de nombreuses raisons :

Premièrement, la famille traditionnelle québécoise s’est profondément transformée au cours de la dernière décennie. Il y a de plus en plus de personnes vivant seules et les couples ont généralement beaucoup d’enfants. Donc, les familles modernes n’ont plus besoin des traditionnels bungalows qui étaient si populaires au cours des trente dernières années. De plus, ces familles préfèrent souvent être propriétaires plutôt que locataires. Ainsi, en résidant dans un condo, les jeunes familles ont l’aisance de ne pas être sous bail et de pouvoir vendre à tout moment.

Un autre phénomène qui explique la popularité des condominiums à Montréal est directement lié au génie des promoteurs et des constructeurs de la ville. De fait, Montréal et le Québec en général sont connus pour accueillir les plus impressionnantes constructions de condos en Amérique vendues à un faible coût. Pour environ 175 000$, une personne peut acheter un grand condo 6 pièces entièrement meublé. De plus, ce qui est intéressant avec les condominiums de nouvelle génération des promoteurs montréalais c’est le fait que l’accent n’est pas uniquement mis sur l’unité elle-même, mais bien sur tout le bloc. Généralement, dans un projet de condominiums moyens situé à Montréal, on trouve une piscine intérieure, un jardin intérieur juxtaposé à une aire de repos, de la végétation luxuriante entourant le complexe immobilier, des ascenseurs intelligents, un stationnement intérieur ainsi qu’une immense terrasse sur le toit où se retrouve une piscine, un sauna et des tables de relaxation.

Durant l’été, plus d’une centaine de projets de condos neufs sont en construction dans la ville de Montréal et chacun de ces projet regroupe entre 50 et 500 unités. Par exemple, le promoteur Mondev qui œuvre principalement dans le quartier de Rosemont, a réalisé à lui seul près d’une dizaine de projets dans l’année 2012. Au contraire, le promoteur Construction Musto, qui œuvre dans la construction de condos à Ahuntsic, n’a réalisé que deux projets cette année, mais chacun de ceux-ci comporte plus de 200 unités.

Quoi qu’il en soit, l’industrie du condominium a encore de très belles années devant  elle, avec des ventes qui ne cesse d’augmenter. 2013 marquera probablement l’année la plus productive de l’industrie, avec déjà plus de 80 projets déjà en maquette.

Article Précédent

ESPAGNE: LE MARCHE IMMOBILIER A MARBELLA

Article Suivant

Bien vendre sa maison avant l’expatriation

1 commentaire

  1. Vous avez bien raison Pierre-Philippe, il est clair que la construction de condos a encore le vent dans les voiles. Je ne connaissais pas cette réalité avant de déménager à Montréal, venant à la base d’une région éloignée, mais les promoteurs sont légion ici 😛

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *