Les français vont-ils investir à l’étranger ?

En France toutes les conditions sont réunies pour dissuader un acquéreur potentiel de passer devant un notaire… Dans un contexte de crise internationale n’offrant aucune visibilité sur les placements en bourse, la pierre est la seule valeur refuge aux yeux de bon nombre de français. Les perspectives affichées par certains professionnels en France confirment encore que l’achat d’un bien immobilier à l’étranger sera une piste a étudier sérieusement.

En effet, une CSG toujours à la hausse, une plus value taxée encore plus fortement, des impôts locaux lourds, un taux d’imposition exorbitant sont autant de raisons pour que les français investissent à l’étranger.

La France a signé de nombreuses conventions bilatérales facilitant l’investissement à l’étranger et évitant (ou réduisant) la double imposition sur les revenus générés par un rendement locatif ou une plus value immobilière.

Acheter un bien au Maroc par exemple, reste toujours aussi attractif pour les français. Le climat et la proximité avec la France sont deux atouts de poids, mais les règles de fiscalité et les prix plus faibles que sur le marché français sont désormais les raisons les plus attractives. Au Maroc un propriétaire est exonéré d’impôts pendant plusieurs années, aux Etats-Unis les prix de l’immobilier sont au plus bas, et en Asie ou en Europe (Pays de l’est) il y a aussi de nombreuses affaires à faire.

Attention toute fois à bien se faire accompagner pour ceux qui se décident à passer le pas de l’investissement immobilier à l’étranger, se faire accompagner par un professionnel reconnu est indispensable.

Article Précédent

Les acquéreurs étrangers de retour en France

Article Suivant

Le Maroc occupe la 1ère place en terme d'investissements directs étrangers en Afrique

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *