La complémentaire santé pour les expatriés

Avec la mondialisation, l’ouverture des frontières et les moyens de transports en constante évolution l’expatriation devient fréquente. A l’heure actuelle, on recense environ 2 millions de français expatriés dans le monde entier. Vient alors la question de la complémentaire santé. En effet, les soins proposés et le montant des frais ne sont pas les mêmes qu’en France. C’est pourquoi il est important de bien se renseigner avant de partir et d’explorer toutes les options possibles.

Si vous êtes travailleurs détachés…

Vous êtes travailleurs détachés lorsque c’est votre employeur français qui continue à vous payer. Dans ce cas-là, vous êtes toujours rattachés au régime obligatoire de la Sécurité Sociale. Même si vous êtes toujours affilés à la Sécurité Sociale, il peut être intéressant de souscrire à une complémentaire santé . En effet, avec le déremboursement des soins par la sécurité sociale et le prix des soins parfois très élevés à l’étranger, il peut être intéressant de cotiser à une complémentaire santé. Une complémentaire santé permet de mieux vous couvrir ainsi que votre famille. La complémentaire santé prend vos frais médicaux en charge et vous permet d’aborder l’avenir plus sereinement. Assurer vous de bien souscrire à une complémentaire spécialisée pour les personnes travaillant et vivant à l’étranger.

Si vous êtes travailleurs expatriés…

mutuelle_expatrieVous êtes expatriés lorsque vous travaillez à l’étranger et êtes engagés par une compagnie étrangère. Dans ce cas-là vous êtes rattachés à la sécurité sociale du pays d’accueil.

Il faut savoir que certains pays ont signé des conventions de Sécurité Sociale avec la France et que vous pouvez en bénéficier.

–          La convention AMELI a été signé par les pays suivants: Algérie, Andorre, Bénin, Bosnie, Cameroun, Canada, Cap-Vert, Chili, Congo, Corée, Côte d’Ivoire, Croatie, Etats-Unis, Gabon, Guernesey, Inde, Israël, Japon, Jersey, Macédoine, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Monaco, Monténégro, Niger, Philippines, Québec, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Togo, Tunisie, Turquie, ainsi que la Nouvelle-Calédonie, Mayotte* et la Polynésie française : trois territoires d’outre-mer autonomes en matière de protection sociale mais qui ont signé un accord de coordination de sécurité sociale avec la France.

–          Il existe également la convention CLEISS qui est à l’origine de 35 conventions bilatérales conclues par la France avec la plupart de ses principaux partenaires extra-européens du bassin méditerranéen, du Maghreb, d’Afrique francophone, d’Amérique et d’Extrême-Orient, ainsi que par 4 décrets de coordination avec la Nouvelle-Calédonie , Mayotte, Polynésie française et Saint-Pierre et Miquelon.

Quoi qu’il en soit, il est vivement recommandé aux expatriés de souscrire à une complémentaire santé spécialisée pour les expatriés car les frais médicaux peuvent être très élevés à l’étranger et la prise en charge très faible.

La Caisse des Français à l’Etranger (CFE)

Lorsque vous partez travailler à l’étranger vous pouvez volontairement décider de cotiser à la Caisse des Français à l’Etranger. Cet organisme couvre les risques de maladie, de maternité, d’invalidités, d’accident du travail et de maladie professionnelle. La caisse des Français à l’Etranger est un organisme qui rembourse les soins reçut à l’étranger mais uniquement dans la limite des remboursements et tarifs français. C’est pourquoi il est encore une fois plutôt conseillé de souscrire à une complémentaire santé spécialisée pour les français à l’étranger.

En conclusion, il est fortement recommandé de souscrire à une complémentaire santé  spécialisée afin de couvrir  vos frais de santé et arborer plus sereinement votre avenir et celui de votre famille.

Article Précédent

Top 7 des pays pour s’expatrier en 2014

Article Suivant

S’expatrier hors de France : que faire avant de partir ?

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *