Investir à l’île Maurice grâce aux programmes IRS et RES

Nombreux sont les étrangers qui rêvent des lagons splendides et de la douceur de vivre de l’île Maurice. On pourrait penser que ce lieu paradisiaque n’est accessible qu’à un nombre très restreint d’élus qui disposent de moyens immenses leur permettant de s’offrir ce luxe.
Mais bien conscient de la demande qui ne fait que prendre de l’ampleur, le gouvernement mauricien a mis en place plusieurs dispositifs permettant aux investisseurs étrangers d’acheter une résidence sur l’île, pour y passer quelques semaines ou mois dans l’année, voire pour y habiter de manière définitive. Ces programmes sont connus sous les acronymes RES et IRS.

Le Real Estate Schemea

Grâce à ce dispositif gouvernemental désormais très utilisé par les ressortissants étrangers qui souhaitent investir à l’île Maurice, il est possible d’acquérir un bien immobilier sans montant minimum. Mis en place en 2007, le programme RES peut être une solution de choix pour ceux qui ont un petit budget ou ont la possibilité d’obtenir leur permis de résidence permanente par d’autres moyens, notamment grâce au titre d’investisseur, de professionnel employé ou encore en ouvrant une entreprise sur l’île, ainsi que pour ceux qui n’ont pas besoin d’un permis spécial pour s’installer, comme les retraités. Bien entendu, pour ceux qui ne souhaitent pas faire de leur acquisition leur résidence permanente, le problème ne se pose pas. À la portée de tous, ce dispositif coûte généralement 25 000$, soit un peu moins de 20 000€ ou 5% du prix du projet, si le résultat est plus élevé.

L’Integrated Resort Scheme

Comme l’explique bien cet article de l’Express, l’île Maurice a beaucoup à offrir à ceux qui veulent passer des vacances de rêve. Une nature préservée, un climat toujours agréable et des activités aussi nombreuses que variées en font en effet l’endroit idéal.
Mais pour ceux qui veulent en profiter de manière permanente, l’IRS est sans doute la solution la plus intéressante. Certes, elle s’adresse à des investisseurs dont le budget est un peu plus large, mais elle permet à la fois de faire l’acquisition d’une villa de luxe et de bénéficier du statut de résident permanent sur l’île, et donc de profiter d’un régime fiscal parmi les plus avantageux au monde.
Le minimum d’achat pour pouvoir prétendre à ce régime est de 70 000$ ou 5% du coût total du projet si ce dernier est plus élevé, mais les projets immobiliers entrant dans le cadre de ce dispositif sont gérés par des promoteurs qui proposent des villas de luxe et des appartements grand standing dans des résidences équipées de piscines, marinas, terrains de golf, spas, centres de remise en forme, centres commerciaux, etc. Vous pourrez par exemple trouver des investissements de ce type sur le site de Pam Golding, agence immobilière spécialiste de l’île Maurice.

L’Integrated Hotel Scheme

Également nommée IHS, cette troisième solution est intéressante pour les investisseurs étrangers qui souhaitent se lancer dans un achat dédié au locatif. Il s’agit d’acheter une chambre d’hôtel offrant des prestations de luxe et d’en confier l’exploitation à l’hôtel dans lequel elle se trouve. Cet investissement, même s’il ne permet pas de résider à l’île Maurice de manière permanente, assure des recettes intéressantes et donne la possibilité d’y passer un certain nombre de nuitées gratuites chaque année.

Article Précédent

Conseil d'un avocat en droit immobilier

Article Suivant

Pichet : un groupe immobilier en pleine expansion !

1 commentaire

  1. Depuis la publication de cet article (très explicatif) il y a l’apparition d’un nouveau Scheme, le Property Development Scheme (PDS), qui regroupe sous sa houlette, les RES et le IRS en apportant toutefois une nouveauté majeure, l’acquisition de bien par des investisseurs étrangers dans des résidences R+2 à partir de 6 000 000 Rs (environ 150 000 €). Toutefois l’acquisition de ces biens à ce montant n’octroie pas de permis de résidence.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *