S’expatrier hors de France : que faire avant de partir ?

Vivre hors de son pays, sa terre natale, est un choix, sinon une obligation, professionnelle par exemple. L’expatriation hors de France est de plus en plus courante, au vu de la situation économique et politique. Vivre à l’étranger, peu importe le pays, n’a rien à voir avec les vacances. D’ailleurs, avant toutes choses, un départ, cela se prépare. Le déménagement, les démarches administratives, tout doit être réglé. Voici quelques informations qui vous seront nécessaires si vous avez le projet de vous installer à l’étranger.

Les véhicules : comment faire ?

s'expatrier viaprestigeLa voiture est le plus grand aléa de l’expatriation. Même à l’étranger, on a toujours besoin d’un véhicule pour se déplacer. L’inconvénient : les véhicules à l’étranger peuvent coûter beaucoup plus cher qu’en France. Dans certains pays, les prix des automobiles sont jusqu’à 30% plus cher qu’en France. Pour beaucoup, il n’est pas possible d’investir plus de 9000 € dans une simple voiture. Si vous possédez déjà une voiture, vous devez reverser des droits de douane au pays d’accueil afin d’immatriculer votre véhicule à l’étranger. Généralement, ils s’élèvent à la moitié du prix initial de votre véhicule, ce qui n’est pas, non plus, avantageux. Sinon, vous pouvez faire appel à un professionnel en France qui se chargera de vous proposer un véhicule neuf à bas prix importé d’Europe. Les mandataires automobiles sont réputés pour avoir de très bonnes affaires. De plus, ils peuvent vous livrer directement dans votre pays d’expatriation votre nouveau véhicule.

Emporter ses meubles hors de France

Avant de s’expatrier définitivement hors de France, il faut prévoir l’envoi de ses meubles, si on le désire. Et pour cela, différentes manières s’offrent à vous. Vous pouvez faire appel à un transporteur, qui se chargera de récupérer vos meubles à votre domicile et de vous les livrer directement à votre future adresse. C’est une solution plutôt rapide, sauf si vos meubles restent bloqués à la frontière pour être longuement inspectés par les services douaniers. Egalement, vous pouvez louer vous-même un camion et faire vous-même le déplacement. Malheureusement, cela risque d’être assez coûteux. Et surtout, si vous déménagez outre-Atlantique, cela risque d’être un peu compliqué. Pour un déménagement sûr, vous pouvez aussi parcourir la liste des déménageurs internationaux, couverts par la FIDI (Fédération Internationale des Déménageurs Internationaux).

Les démarches administratives en France et à l’étranger

Bien évidemment, avant de partir, vous aurez quelques formalités à régler. Tout d’abord, vous devez vous désinscrire de toutes les caisses françaises (Sécurité Sociale, Assurance Maladie, Pôle Emploi, Assedic,…). Votre futur statut d’expatrié vous empêche de bénéficier des prestations sociales. Si vous avez des enfants encore scolarisés, ceux-ci doivent demander auprès de leur établissement de transférer leur dossier à leur futur établissement scolaire français à l’étranger. De plus, une fois définitivement expatrié, rendez-vous dans votre consulat afin de bénéficier d’une carte consulaire pour chaque membre de votre famille. Celle-ci permet de vous recenser et de vous faire bénéficier du droit de vote à l’étranger. Pensez également à souscrire à une complémentaire santé adaptée à votre situation d’expatrié .

Article Précédent

La complémentaire santé pour les expatriés

Article Suivant

Expatriation des jeunes… Vers une fuite des cerveaux ?

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *