Argus immobilier à Casablanca : que dit le nouveau référentiel des prix ?

Évaluer la valeur de son bien immobilier n’est pas toujours facile. À Casablanca, comme ailleurs au Maroc, les prix sont très différents selon le quartier. La Direction général des impôts (DGI) a relevé ces critères et présente son argus de l’immobilier à Casablanca, référentiel des prix des transactions immobilières. Explications.

La Direction Générale des Impôts (DGI) au service du contribuable

La DGI a voulu revoir le référentiel des prix de l’immobilier dans le Grand Casablanca en travaillant en étroit partenariat avec l’ordre des notaires. Mais pas seulement. Ont répondu également présents l’Agence de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie, la Fédération nationale des promoteurs immobiliers, la Banque centrale du Maroc (Bank Al-Maghrib), l’Agence urbaine de Casablanca et le ministère de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire national. Ensemble, ils ont pu élaborer une grille de prix référentiels, mais les prix moyens retenus dans l’Argus immobilier à Casablanca ne constituent pas une évaluation d’un bien immobilier directe et fiable.

L’objectif de ce guide qui répertorie le type du bien d’habitation, l’état et son prix au m2 est de donner des fourchettes moyennes pour les terrains lotis, ceux situés dans un lotissement, ceux destinés à la construction d’un immeuble collectif ou d’une maison. Chaque année, le fisc fera le point sur l’évolution de ces prix. L’imposition sera alors plus juste. Il existe même une catégorie de terrains spécifique aux villas : les terrains zone villa. Il y a la villa avec jardin et la villa située dans un domaine résidentiel fermé et sécurisé. Un immeuble en copropriété n’est pas une demeure de famille. La distinction est importante dans l’argus immobilier. Un tarif au m2 tient compte de la superficie de l’appartement, de la place de parking et de la terrasse. Chaque quartier à Casablanca connaîtra son prix moyen et son prix minima en référence au prix moyen d’un type de bien observé au niveau d’une zone donnée.

Bien s’entourer pour bien évaluer son bien

Cette grillé évolutive par types de bien est une grande avancée pour le Maroc. Elle sert de base aux professionnels pour communiquer à l’ensemble des propriétaires les bons prix du marché. La rénovation d’un bien peut augmenter sa valeur. Certains travaux sont plus intéressants que d’autres. Il vaut mieux s’informer sur l’état de la demande avant d’acheter, de vendre ou de louer un bien immobilier.

Ainsi, il est possible de faire appel à une agence professionnelle qui apportera conseils et aides en matière de location ou vente de biens immobiliers à Casablanca. Seul un professionnel pourra bien évaluer la vétusté d’un bien ou, au contraire, la qualité des prestations fournies. Ils connaissent le niveau de prestation des logements neufs et pourront comparer votre bien avec l’ensemble du parc locatif de Casa. Logement ancien, logement neuf, logement récent, logement social : toutes ces définitions de l’argus immobilier vous seront expliquées en détail par les professionnel du secteur.

Article Précédent

Où trouver un local professionnel à Nice adapté à son entreprise ?

Article Suivant

Ceinture verte à Marrakech : un projet pour la sauvegarde du patrimoine naturel

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *